Entretien avec Morgan « Morganfergz » Ferguson, joueur dans l’équipe des Couguars du Cégep de Chicoutimi

Notre série d’entretiens avec les différents acteurs de la Ligue Collégiale de Sports Électroniques continue ! Pour notre deuxième entrevue, nous nous sommes entretenus avec Morgan « Morganfergz » Ferguson, joueur dans l’équipe des Couguars du Cégep de Chicoutimi et présentement en première année en sciences de la nature.

Pourrais-tu me parler un peu de toi, de comment tu en es arrivé à être un joueur esport dans pour les Cougars du Cégep de Chicoutimi ?

J’ai commencé à jouer à League of Legends il y a quatre ans. C’est mon père à la base qui m’a montré le jeu. Au début je n’étais pas très intéressé, je trouvais ça trop compliqué (rire). Je m’ennuyais surtout à jouer tout seul, car j’ai toujours aimé ça jouer avec du monde. Éventuellement, j’ai commencé à jouer à League of Legends pour jouer à un jeu avec mon frère. Et à un moment donné je me suis mis à aimer le jeu de plus en plus. Et j’ai rencontré du monde à l’école grâce à ça.

Je savais qu’il y avait de l’esport au Cégep de Jonquière, car mon frère l’avait fait. Et quand je suis arrivé au Cégep de Chicoutimi, ils venaient de faire une nouvelle salle très bien faite pour l’équipe de sport électronique et c’est comme ça que j’ai appris qu’il y avait une équipe esport. C’est là que j’ai décidé avec un ami d’en faire partie et de m’y inscrire. On est 3 amis à avoir rejoint l’équipe des Cougars en même temps comme Adc, Mid et jungler.

Pourrais-tu présenter les Cougars ?

On a une équipe C et une équipe B sur League of Legends. À la base j’étais dans l’équipe B pendant un mois puis j’ai été transféré dans l’équipe C. On a deux coachs pour les équipes. L’atmosphère de l’équipe est vraiment relaxe. On se niaise entre nous, on parle de différentes affaires. On s’entend tous bien ensemble. Avec les coachs, on s’entend aussi très bien. J’ai déjà joué avec un des coachs en partie (rire). Ils sont présents. Si jamais on a des questions, si on a besoin d’aide, on n’hésite pas à aller vers eux.

Quel est ton rôle dans l’équipe ?

Je suis Jungler, à moitié par choix (rire). C’est un rôle très varié. Il a des camps qui sont entre les lignes. Son travail c’est d’aider les lignes à gagner en se promenant à travers la map. C’est un appui pour les coéquipiers. Avant, je jouais support, énormément. J’étais Mid support. Parce que mon frère il aimait ça, jouer Adc, et notre Mid jouait Adc aussi avant. Mais ce qui s’est passé dans l’équipe, c’est qu’on était 4 Mid support. Donc on avait juste assez de joueurs pour faire deux équipes : l’équipe B et l’équipe C. Donc on m’a changé de rôle. Parce que de toute manière j’étais en train d’apprendre Jungler dans mon temps libre. Donc ça ne m’a pas dérangé de changer de rôle. J’aime ça être Jungler, t’as vraiment un impact sur la partie. C’est un rôle très important.

Au début je jouais plus des personnages qui prenaient plus de dégâts, des tanks. Mais sinon en ce moment-ci je divague un peu pour apprendre toutes les façons de jouer et m’habituer à anticiper ce que l’ennemi va faire. J’aime surtout changer de personnages pour éviter de m’ennuyer (rire).

Comment te prépares-tu à un match ?

Normalement, avant un match contre un Cégep, ou une pratique, j’ai tendance à jouer de la guitare en attendant de jouer une partie. Ça me garde relaxe (rire). Aussi, avant de commencer une rencontre avec un autre Cégep, avec l’équipe, on va regarder les pires champions pour nous. On regarde ce qu’eux autres ils prennent, et on regarde ce qui serait bon contre eux. C’est beaucoup d’adaptation. Sinon, personnellement, je ne suis pas quelqu’un qui fait beaucoup d’exercice physique, mais c’est quelque chose que j’ai essayé d’améliorer un petit peu. Ce qui fait que j’essaie d’en faire chaque jour. Le sport reste important pour nous. Sinon, je suis un peu le milieu professionnel pour essayer de voir ce qu’ils font et m’améliorer grâce à ça. Et puis on a les pratiques qui nous aident beaucoup. Les lundis sont les matchs contre les autres Cégeps et les mercredis on regarde la théorie et on pratique en équipes.

Qu’est-ce que ça t’apporte de faire partie de l’équipe ?

Normalement, c’est dur de regarder soi-même ses erreurs. C’est beaucoup plus facile pour quelqu’un d’autre de regarder et de te dire ce qu’il faut que tu améliores. Avec les coachs, ils peuvent faire ça. Ils regardent nos parties en même temps qu’on joue et ils nous disent vraiment ce qu’on peut améliorer.

Quelles sont tes ambitions pour les prochaines années ?

Ce n’est pas quelque chose que je vise à faire, mais si c’est quelque chose que je peux faire, définitivement (être un professionnel dans l’esport). C’est quelque chose qui serait très fun. Depuis que je suis très jeune, je joue à des jeux. Donc c’est quelque chose que j’aimerais vraiment.

Quels conseils donnerais-tu à d’autres jeunes qui hésitent à faire partie d’une équipe ou à se lancer dans l’esport ?

Le meilleur conseil que je donnerais c’est simplement d’essayer. Parce que si tu hésites, tu le fais pas, tu sauras jamais si tu aimes ça. Il faut mieux se lancer au lieu de regretter.